FRANCAIS, México desde el extranjero, Reflexiones, Vivre au Mexique

35 coutumes mexicaines qu’intriguent tout étranger

Viva México cabrones !
Viva México cabrones !

Le Mexique est une terre surréaliste et pleine de contraste.

Il y a quelques jours j’ai lu cet article en espagnol, je l’ai trouvé trop drôle et je crois que ça vaut la peine de le traduire pour mes 5 lecteurs français. Je me suis permis de modifier un peu la version originale en ajoutant mes propres remarques.

Voici les 35 meilleures réponses à la question : c’est quoi le plus étrange que vous avez trouvé au Mexique et que les mexicains trouvent “normal”?

1.- Aucune épicerie de quartier à jamais de la monnaie. JAMAIS.  Au Mexique vous trouverez des petites épiceries à chaque coin de rue mais essayez d’avoir l’appoint sinon certainement vous allez attendre qu’ils aillent faire de la monnaie chez les voisins.

2.- Il existe un rapport amour-haine avec les États-Unis.

3.- Ils adorent les démonstrations publiques d’amour et les accolades très très longues. 

4.- Ils ont une TRÈS bonne hygiène personnelle. Vous pouvez croire que les mexicains font la sieste avec le sombrero mais pour les mexicains, le cliché du français, c’est qu’il se douche pas souvent et c’est à cause de ça qu’ils sont forts dans la fabrication de parfums.

5.- L’utilisation du gel dans les cheveux n’est pas modérée, on dirait que le minimum acceptable, en moyenne, c’est un demi flacon par jour.

6.- C’est troublant de voir un vieil homme qui prétend être un enfant dans une émission de TV destinée aux enfants. Il s’agît de l’émission hebdomadaire “Chabelo”. J’ai grandit avec ça, j’ai 30 ans et à l’époque il était déjà vieux. Il est toujours là. On dit qu’il est immortel.

7.- Je suis surpris par le manque de papier toilette et du savon dans les lieux publics, notamment les écoles. Et oui, vaut mieux avoir toujours un paquet de mouchoirs avec soi. Beaucoup des toilettes publiques ont un gardien, chargé aussi de la propreté de l’endroit, si vous avez de la chance, il sera juste derrière votre porte pour vous apporter le papier pour vous sécher les mains. Pas trop d’intimité mais un bon service au client. C’est poli de donner un petit pourboire.

8.-  Ils sont extrêmement polis, ils saluent et disent au revoir pour tout et à chaque fois, tellement qu’on me fait sentir comme si je n’avais pas d’éducation

9.-  Les nombreuses références à l’homosexualité abondent dans leur langue “joto, marica, puto, putito, etc” (tous synonymes de “pédé” ou “enculé”). D’ailleurs, pendant la coupe du monde au Brésil il y a eu une forte polémique et les fans mexicains se sont retrouvés dans le collimateur de la FIFA  à la suite des insultes homophobes -le chant du mot ‘puto’ dans les tribunes. Cet avertissement a surpris à beaucoup de mes compatriotes parce qu’ils ont trouvé ça un peu trop exagéré. Difficile d’expliquer la richesse de notre langue. Ce n’est pas de l’homophobie, c’est juste qu’au Mexique être appelé  par tous ces mots, est pratiquement une tradition. Ça n’a rien d’offensif (bien sur, ça dépend toujours du contexte).

10.- Les bars, ( appelés aussi “cantinas”) vous apportent de la nourriture gratuitement ! pendant que vous consommez des boissons. Les mexicains n’ont pas d’idée de la chance qu’ils ont, la nourriture mexicaine accompagnée d’une bière mexicaine est une combinaison gagnante à tous les coups. Oui, vous payez vos boissons et ils vous offrent “la botana” (des “tapas”).

11.- Vous ne trouverez pas de café décent. Chiapas et Veracruz ce sont des états du Mexique producteurs de café de classe mondiale et il semble que tout le monde boit du café Nescafé et de chez OXXO (l’équivalent des spar ou 7 à 8 français). Si vous demandez un café ils vous amèneront un “américain”, très, très allongé. Il s’avère difficile d’avoir un café comme en France .

12.- Las botanas, las botanas sont délicieuses. La botana ce sont des tapas ou snacks à consommer avant un repas. D’ailleurs, sur la ville d’Acaponeta et celle de Tecuala dans l’était de Nayarit, vous trouverez les meilleurs “botaneros” que je connais, avec une ambiance familiale, authentique et festive. À la fin vous payez que les boissons consommées en comptant vos bouteilles vides placées dans des cartons disposés à coté de votre table ( de la bière Corona ou Pacifico à peine un peu plus chère que dans un restaurant normal). Vous aurez du poisson frais à volonté cuisiné de plusieurs façons : en salade, friture, etc. N’oubliez pas de dire “stop” sinon, dès que l’assiette est vide, vous aurez une autre pleine ! 

13.- J’ai été surpris par le manque de ponctualité de tous. Ils vous donnent rendez-vous à 16h et dans le meilleur des cas ils arrivent à 16h30. Et oui, nous on le sait donc il faut pas se vexer, c’est comme ça…

14.- Ce que vous voyez sur les tables des restaurants N’EST PAS du ketchup. Je ne sais pas ce que c’est mais ce n’est pas du ketchup. Probablement c’est du piment.

15.- Quand je suis allé à une toilette publique, ils m’ont demandé de l’argent pour entrer, quand j’ai payé, en échange ils m’ont donné du papier toilette. Je n’ai pas compris ce qui se passait Et ça nous remet au point numéro 7 de cette liste.

16.- L’éducation universitaire est très décontractée, il y a beaucoup de communication entre les étudiants et les enseignants.  Je crois que décontracté est le caractère des mexicains en général. A l’université comme partout, on se tutoie facilement, on sourit, on parle à tout le monde, etc.

17.- Il y a des distributeurs de sauce piquante pour les popcorn dans les salles de cinéma. (Gratuits bien sur, pour le piquant on ne compte jamais !)

18.- Wal-Mart a une allée de liqueurs. Bon, je dois avouer que j’ai pas toute à fait compris cette remarque, dans tous les supermarchés il y en a… ou je me trompe ?

19.- Tout le monde vend quelque chose; que ce soit dans les rues, en dehors de leurs maisons ou même dans le busC’est le pays de la débrouille alors tout le monde fait comme il peut pour s’en sortir.

20.- Il y a des asiatiques dans les magasins et restaurants asiatiques, mais nulle part ailleurs.

21.-  Et je n’ai vu aucun enfant nonmexicain Nous sommes tous des métisses : des mexicains.

22.- Tout est une excuse pour faire la fête, et les fêtes mexicaines impliquent toute la famille. Pas de formalités, juste le plaisir de partager un moment ensemble.

23.- Ne tenez pas compte ce que dit la télévision américaine  (ou française ) du Mexique. La réalité ne se ressemble pas à l’image qu’ils donnent.

24.- Si vous êtes noir (ou blond), vous devez vous habituer à être le centre d’attention au Mexique. Préparez vous, tout le monde vous regardera tel qu’un ovni mais c’est jamais méchant malgré des regards insistants partout où vous passez. En fait c’est juste qu’il n’y a pas beaucoup de gens comme vous, chez nous. 

25.- Ils mettent du citron sur tout.

26.- Les mexicains ne se soucient pas des monopoles. La preuve : parmi nous, Carlos Slim, l’homme le plus riche du monde…

27.- Ils semblent pas se soucier des feux de forêt, tant qu’un village ne soit pas menacé. 

28.- Ils semblent croire qu’une petite goute de chili sera suffisante pour détruire tout étranger. Donc, la coutume est d’avertir à chaque personne qui s’approche de la bouteille de sauce avec un mais ça pique, hein?”

29.-  Le trafique de drogues est au centre de beaucoup de choses qui se font au Mexique mais c’est tabou et parfois gênant de parler de ça en public. Moi je ne suis pas toute à fait d’accord avec une telle affirmation, peut être ça dépend avec qui on parle?

30.- Si vous ne comprenez pas les multiples significations de  “chingar” et “pedo”, bon courage si vous essayez de suivre une conversation en espagnol.

31.- Les mexicains considèrent les gens d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud comme des êtres inférieurs. Et ils n’aiment pas trop les argentins. C’est cliché mais pour beaucoup de gens là bas, c’est pas toute à fait faux… Le Mexique fait partie de l’Amérique du Nord.

32.- Ils boivent des quantités impressionnantes de soda. Ce qui fait du Mexique le plus gros consommateur au monde de Coca Cola (oui, plus que les États Unis !) Bien sûr, l’obésité est un problème de santé national.

33.- Le racisme ce n’est pas un problème au Mexique. En revanche, le “classisme” oui. Nous sommes “racistes” avec nous mêmes. L’éternel paradigme de “nous les riches ET VOUS les pauvres”, nous les gens bien et vous les gens pas bien. En langage de rue les “fresas”, les “nacos”…

34.-  Ils soutiennent l’économie du peuple. Walmart ? jamais, nous, on va au tianguis (le marché). Je crois que malheureusement ce n’est plus vrai. Les gens migrent petit à petit aux grandes surfaces.

35.-  Fromage “Philadelphia” dans les makis ? Mais pourquoi ?!!! Parce que ce sont des sushis mexicains, avec du piment et d’autres bizarreries. Moi, j’adore.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.